08 avril 2020

Covid-19 : Point de situation dans les établissements du GHND au 8 avril 2020

Le Groupement Hospitalier Nord-Dauphiné (GHND) connaît depuis le 7 avril une hausse significative des patients atteints de Covid-19, en hospitalisation sur les soins critiques et le secteur de médecine gériatrique.

Au 8 avril 2020, depuis le début de l’épidémie environ 150 patients ont été confirmés Covid-19 sur le GHND et 7 décès sont à déplorer. Au Centre Hospitalier Pierre Oudot de Bourgoin-Jallieu (CHPO), 44 patients sont actuellement hospitalisés, dont 14 en réanimation. Au CH Yves Touraine de Pont-de-Beauvoisin (CHPB), 14 patients sont hospitalisés. Au CH Intercommunal de Morestel (CHIM), aucun autre cas  ne s’ajoute à celui précédemment dépisté en soins de suite et de réadaptation, transféré au CHPO pour hospitalisation. Cependant la situation de pandémie actuelle ne permet pas d’avoir une vision exhaustive des patients avérés positifs au Covid-19.

Depuis le 30 mars, le GHND a également enregistré 51 retours à domicile. Plusieurs malades sont déjà sortis de réanimation.

Les EHPAD du GHND restent pour le moment plus faiblement impactés que d’autres par la pandémie (un cas confirmé sur l’EHPAD Jean Moulin, hospitalisé au CHPO). Nous poursuivons nos efforts quotidiens pour limiter la contagion.

« La situation enregistrée sur le GHND montre une extrême volatilité, nous obligeant à adapter de manière quotidienne nos organisations et nécessitant de la part de tous nos professionnels une agilité forte, pour faire face à une épidémie non seulement sans précédent mais aussi très faiblement prédictible » analyse Laurence Bernard, directeur du GHND.

Augmentation de la capacité de soin en réanimation

L’évolution de l’épidémie montre que le besoin de lits de réanimation est aujourd’hui l’enjeu principal de la prise en charge des malades les plus lourds. 

Le CHPO compte désormais 22 lits de réanimation : les 10 lits du service de réanimation polyvalente, complétés depuis le 17 mars de 12 lits supplémentaires des unités de soins continus et intensifs, reconvertis par anticipation en réanimation, grâce à une mutualisation des ressources matérielles et des compétences en anesthésie de la clinique Saint-Vincent-de-Paul.

Un dispositif territorial pour optimiser les lits de réanimation et de surveillance continue a été mis en place sous l’égide de l’Agence Régionale de Santé. Le GHND est rattaché aux Hospices Civils de Lyon qui coordonnent cet ensemble. Ce dispositif permet d’identifier rapidement les capacités disponibles en réanimation et de transférer les malades dont l’état nécessite un accès rapide à la réanimation. 

Augmentation de la capacité d’hospitalisation

Trois services du CHPO accueillent des patients atteints de Covid-19 ne nécessitant pas de réanimation. En cas d’augmentation du nombre d’hospitalisations, d’autres unités seront en mesure de les prendre en charge, tout en maintenant la prise en charge des autres pathologies urgentes.

Continuité des soins urgents hors Covid-19

Si toute l’activité non urgente est déprogrammée pour permettre d’accroître les capacités de prise en charge des patients atteints du Covid-19, le GHND poursuit les consultations, interventions et soins non Covid-19 ne pouvant être différés.

Les praticiens du GHND rappellent aux patients porteurs de pathologies chroniques la nécessité de maintenir leur suivi.

De la même façon, tout symptôme anormal et préoccupant doit nécessiter en premier lieu l’avis du médecin traitant.

Le GHND s’est organisé pour utiliser au maximum la téléconsultation, et permettre ainsi aux patients de rester dans toute la mesure du possible à leur domicile.

Lorsqu’une consultation présentielle est jugée indispensable par le praticien, la prise en charge s’effectuera en sécurité, dans le respect des mesures barrières et de distanciation sociale, notamment dans les salles d’attente.

Toutes les équipes ont été formées à ces gestes qui touchent à la fois le lavage des mains, le fait de mettre et d’enlever un masque correctement, l’habillage… Les professionnels chargés de l’hygiène patrouillent quotidiennement pour enseigner les bonnes pratiques, désinfecter les sols, les poignées de porte, les sièges… Ce sont tous ces petits gestes répétés à l’hôpital comme à la maison qui nous permettront de gagner la bataille.

Une attention spécifique pour les EHPAD

Les EHPAD ont fait l’objet d’une attention particulière et renforcée ces dernières semaines. Nous savons le virus particulièrement agressif auprès des plus fragiles d’entre nous et en particulier auprès de nos aînés. Le GHND a ainsi poursuivi la mise en œuvre des recommandations nationales et poursuit ses efforts pour apporter aux résidents des EHPAD toute l’attention qu’ils méritent.

L’isolement en chambre, dorénavant prescrit, nous amène à encore plus de vigilance à la nécessité du maintien du lien social avec les familles. Tout est mis en œuvre pour que ce lien soit maintenu par la mobilisation des animatrices, des personnels soignants et administratifs, même si nous savons que cela ne remplace pas la relation familiale. Plus que jamais, les équipes innovent, créent, se dévouent pour franchir cette épidémie et assurer aux résidents les soins les plus appropriés.

C’est ainsi que pour allier confinement et animation de groupe, on voit par exemple s’organiser des lotos menés depuis le couloir, avec les résidents installés à l’entrée de leurs chambres respectives.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

L’addictologie s’étend au CHPB

L’addictologie s’étend au CHPB

Dans le cadre du Groupement Hospitalier Nord-Dauphiné (GHND), le service addictologie du Centre Hospitalier Pierre Oudot de Bourgoin-Jallieu (CHPO) étend désormais son activité au Centre Hospitalier Yves Touraine de Pont-de-Beauvoisin (CHPB). En mars 2020, l’équipe de...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This