02 octobre 2020

Covid-19 : Point de situation dans les établissements du GHND au 2 octobre 2020

La situation sanitaire « continue globalement de se dégrader » à des niveaux élevés selon les propos du Ministre de la santé Olivier Véran. Après les Hospices Civils de Lyon le 23 septembre, les établissements de santé grenoblois viennent à leur tour d’activer un plan blanc collectif le 28 septembre. Et le Nord-Isère ne fait pas exception, avec le déclenchement du niveau 1 du plan hôpital sous tension le 7 septembre au Centre hospitalier Pierre Oudot de Bourgoin-Jallieu (CHPO).

« Nous nous préparons à un passage au niveau 2 dans les semaines à venir, voire à l’activation du plan blanc au niveau du territoire Lyon Est auquel nous sommes rattachés pour la gestion des lits de réanimation en période de crise, en lien avec l’ARS » anticipe Laurence Bernard, directeur du Groupement Hospitalier Nord-Dauphiné (GHND).

Pour rappel, le plan hôpital sous tension comprend 3 niveaux graduels avant passage en situation de crise (plan blanc) :

  • Niveau 1 : ajout de lits supplémentaires, notamment en médecine (ex. : une chambre double passe à 3 lits)
  • Niveau 2 : orientation des patients hospitalisés vers les lits disponibles, sans corrélation unité/pathologie
  • Niveau 3 : déprogrammation des soins non urgents

 

Bulletin de situation
Depuis le 24 août 2020, sur les 4 établissements du GHND, 87 patients ont été confirmés Covid-19 et 5 décès sont à déplorer (4 au CHPO et 1 au CH Yves Touraine de Pont-de-Beauvoisin – CHPB).
42 retours à domicile après hospitalisation ont également été enregistrés.

Le 2 octobre 2020 :

  • Au CHPO, 15 patients atteints de Covid-19 sont actuellement hospitalisés, dont 3 en réanimation.
  • Au CHPB, 3 patients positifs sont hospitalisés.
  • Le CH de La Tour-du-Pin et le CH Intercommunal de Morestel n’accueillent aucun patient positif.

 

Un service dédié
Pour faciliter la prise en charge des patients atteints de Covid-19, l’unité médicale d’aval des urgences du CHPO (UMAU) a été dédiée à l’accueil des malades nécessitant une hospitalisation (hors soins critiques). Sur les 25 lits du service, une aile est aujourd’hui devenue zone Covid-19. Selon l’évolution de la situation, d’autres lits pourront être reconvertis. « Les personnels médicaux et paramédicaux de cette unité ont déjà contribué à la première vague. Ils ont donc l’habitude et plus de facilité à gérer à la fois le stress, les arrivées et les départs des patients » explique le Dr Marc Fabre, chef du pôle de médecine. L’optimisation de la filière GHND est également envisagée, avec utilisation de lits des autres établissements du groupement hospitalier pour y transférer des patients.

Dépistage Covid-19
Le gouvernement a fortement encouragé le dépistage de la population pour limiter les chaînes de contamination. Le succès de ces opérations a conduit à une saturation actuelle des laboratoires de ville. Le GHND dispose d’un laboratoire hospitalier mais sans capacité de traitement de ces tests. Il n’a pas vocation à être centre de prélèvement. Seuls les prélèvements des malades hospitalisés sont assurés par nos soins. Aucun prélèvement aux urgences ne sera réalisé en dehors des hospitalisations.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

La maison médicale de garde des Abrets a déménagé au CHPB

La maison médicale de garde des Abrets a déménagé au CHPB

La maison médicale de garde (MMG) des Abrets a déménagé à Pont-de-Beauvoisin le 29 mai 2021 pour intégrer les locaux du Centre Hospitalier Yves Touraine. Ce nouveau lieu d’exercice permet aux médecins libéraux et aux patients de la MMG de bénéficier de la proximité du...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This